En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies nécessaires au fonctionnement du site.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Accès médecin

Accèdez, en ligne, aux dossiers médicaux de vos patients.

Prise de rendez-vous

Prenez connaissances des modalités de rendez-vous.

Accès aux sites

Tous les sites d'accueil du GIMIR.

Contact

contact@gimir.com

Certification HONcode

Site certifié HONcode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Arthroscanner

Définition

Cet examen a pour but d’analyser le contenu d’une articulation (ménisque, cartilage, tendons, ligaments). Il consiste à injecter, à l’aide d’une aiguille, un liquide iodé à l’intérieur de l’articulation. Il se pratique en deux temps :

  • Premier temps : l’injection de produit de contraste est pratiquée en salle de radiologie par un médecin expérimenté après réalisation d’une asepsie rigoureuse. La piqûre est le moment un peu désagréable de l’examen ; l’injection du liquide iodé dans l’articulation ne provoque le plus souvent que des douleurs très modérées. Après avoir retiré l’aiguille, des clichés radiographiques seront réalisés dans différentes positions.
  • Deuxième temps : un scanner de l’articulation sera réalisé afin de permettre une étude fine des différents constituants intra-articulaires.

Ce deuxième temps ne nécessite aucune autre injection complémentaire. Comme toute ponction, il existe un très faible risque d’hémorragie (saignement). Il est donc très important de nous signaler tout risque particulier de saignement (antécédents de maladie du sang, traitement fluidifiant le sang comme les anticoagulants ou tout simplement l’aspirine). Il existe également un très faible risque d’infection qui sera prévenu par une désinfection cutanée soigneuse.

Des douleurs, un gonflement de l’articulation ou de la fièvre dans les jours suivant l’examen doivent vous alerter. Il faut alors nous appeler sans délai car il peut être urgent de vous donner un traitement. Il est rarissime qu’un liquide iodé injecté dans une articulation déclenche des réactions allergiques ; de plus, celles-ci sont le plus souvent sans conséquence.

Le jour de l’examen, il n’est pas nécessaire que vous soyez à jeun. Après l’examen, il est conseillé de limiter les mouvements de votre articulation pendant 24 heures, afin d’éviter la survenue de douleurs ou d’un gonflement. Il est également souhaitable d’interrompre le sport et la kinésithérapie pendant 48 heures.

Recommandation(s)

Signaler toute prise de traitement anticoagulant ou antécédent d'allergie à l'iode

Cabinets

SCANNER-IRM Clinique Trenel

Médecins

Tous les médecins